wanepcotedivoire

Activité

16 jours d'activisme
Published - 30 November 2020 Author - wanepwanep

16 jours d'activisme

DECLARATION DE WANEP-CI A LA FAVEUR DE LA 30ième SESSION DES 16 JOURS D’ACTIVISME CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES 

Les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes s’étendent chaque année sur la période du 25 novembre au 10 décembre et sont célébrées dans le monde entier. Ces journées constituent des moments forts pour les gouvernants, les organisations, les associations et les personnes qui se battent pour les droits de la femme. L’Etat de la Côte d’Ivoire a consenti de nombreux efforts notamment la multiplication des plateformes VBG, l’implication personnelle de la Ministre de la Femme, de la famille et de l’Enfant pour le traitement des cas les plus emblématiques signalés et l’amélioration en 2019 du cadre pénal du viol, pour radier le phénomène. Nonobstant ces actions, le tableau des violences faites aux femmes reste très sombre et compte pour la grande majorité des VBG. En effet, le nombre de cas de violences faites aux femmes et aux jeunes filles est alarmant et très inquiétant. Selon les statistiques du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique sur les VBG en 2019, 3193 cas de VBG sur l’étendue du territoire ivoirien ont été enregistrés dont 693 cas de viol. Ainsi nous constatons avec amertume que le viol des fillettes devient de plus en plus récurent, et les victimes de plus en plus jeunes. La région du bas Sassandra était la plus touchée, avec 121 cas de viol. Par ailleurs, le Système d’Alerte précoce du Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix (Wanep) Côte d’Ivoire a enregistré en cette année 2020, 24 cas de viol. La ville d’Abidjan et la localité de Soubré, dans la région de la NAWA sont les plus touchées par le phénomène.


En cette 30ième commémoration des journées d’activisme dont le thème international est « Orangez le monde : financez, intervenez, prévenez, collectez », interpellé par la gravité et l’ampleur du phénomène des violences à l’égard des femmes et des filles, Wanep-CI s’indigne et s’insurge face à ces graves violations des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales. En effet, ces violences suscitent des souffrances physiques, psychologiques et/ou sociales et marquent à vie les femmes et filles lorsqu’elles n’y perdent pas la vie. Le thème national proposé par le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant intitulé « Zero violence domestique, je m’engage » vient fort à propos. En effet, nous constatons que le plus grand nombre de violences faites aux femmes s’observe dans le cercle familial, qu’il s’agisse des maltraitances des filles communément appelées « servantes ou domestiques », des viols ou des violences conjugales.


 Pour produire des fruits visibles la lutte contre les VBG nécessite une action coordonnée et un engagement soutenu des acteurs à tous les niveaux : Gouvernement, organisations de la société civile et population en générale.

Ainsi donc le WANEP-CI à travers son programme ‘’Women in Peacebulding Network’’ (Wipnet), autrement dit ‘’les femmes dans le réseau d’édification de la paix’’ appelle à la mobilisation de tous les acteurs en invitant chacun à prendre la juste mesure de l’ampleur des VBG dans notre pays afin de jouer pleinement son rôle.

 A cet effet, le WANEP-CI demande : 

          Au Gouvernement et décideurs politiques de :

              - Renforcer la collecte d’information statistique sur la question afin de mettre en évidence l’ampleur réelle du phénomène

             - Prendre des mesures urgentes et plus efficaces pour punir les auteurs de ces violences

             - Renforcer les lois pénales en matière de violence à l’égard des femmes de sorte à punir plus sévèrement les auteurs et veiller à leur mise en œuvre effective ;

             - Accélérer l’opérationnalisation de l’Observatoire National de l’Equité et du Genre pour mieux prendre en charge ces questions.

             - S’impliquer de manière vigoureuse dans la lutte contre les VBG en l’inscrivant dans les priorités globales.

             - Dégager des fonds conséquent pour rendre efficaces les plateformes VBG

          Aux organisations de la société civile  

             - Accentuer les campagnes de sensibilisation et de formation 

              - Impliquer les acteurs de la sante au fonctionnement des plateformes de lutte contre les VBG afin d’avoir les données réelles.

              - Renforcer l’éducation a la sexualité des populations

             - Renforcer les capacités des parents afin qu’ils soient mieux outillés à protéger leurs filles. 

         Aux partenaires financiers

             - Accroitre les financements pour soutenir les campagnes de sensibilisation dans toutes les zones, surtout pour les zones les plus reculées et difficiles d’accès

        Aux parents de

             - Mettre l’accent sur l’éducation des enfants

             - Être très vigilants 

      Aux chefs traditionnels et aux leaders communautaires de :

             - S’engager à dénoncer toute VBG dans leurs communautés 

            - Arrêter de faire des règlements à l’amiable. 

                                                                                                                                                                                                   Fait à Abidjan, le 25 Novembre 2020

A propos

WANEP(West Africa Network for peacebuilding) Côte d’Ivoire est un réseau d’ONG nationales réparties sur le territoire national. Ce réseau est connecté à un réseau sous régional représenté dans les 15 états membres.

Contact

Tél : (+225) 07 37 87 42/ 02 23 43 73/ 01 45 04 85
Fixe : +225 22 42 33 39
Email : wanepci@yahoo.fr

Adresse

Abidjan-Cocody II plateaux LES OSCARS, Résidence AURORE, bâtiment B au 1er étage, porte 11

arrow_upward