WANEP COTE DIVIORE

Building Relationships for Peace

WANEP COTE DIVOIRE - BATIR DES LIENS DE FRATERNITE POUR LA PAIX

DROIT DE REPONSE DE WANEP-CI A CSCI

 

 

CEI / Affaire ‘‘la société civile récuse Mme Marguerite Yoli Bi” Publié par L’intelligent d’Abidjan, Mise à jour le Mercredi, 30 Juillet 2014 12:57 Mardi, 29 Juillet 2014 22:15

POLITIQUE - 3167

Dans l’interview qu’il nous a accordée récemment, le coordonnateur de la Société civile ivoirienne Christophe Kouamé a récusé le choix de Mme Marguerite Yoli Bi comme la représentante de la société civile au sein de la CEI arguant qu’elle est membre d’une ONG internationale. Tiohozon Coulibaly Ibrahima l’actuel coordonnateur national de Wanep-ci dont Marguerite Yoli Bi est membre- d’honneur balaie du revers de la main ces allégations au cours du présent entretien.

Mme Marguerite Yoli Bi, membre de votre organisation a été récemment récusée par la CSCI comme la représentante de la société civile au sein de la CEI. Qu’en pensez-vous ?

M. Christophe Kouamé a désigné mon organisation comme étant une structure internationale non ivoirienne. Soit il l’a fait de mauvaise foi, soit par ignorance. Le Wanep qui signifie West Africa Network for peacebulding est un réseau ouest-africain, fondé par des personnalités ouest-africaines pour régler les problèmes de l’Afrique de l’Ouest de façon endogène ...

Cliquez ici pour lire la suite

 
 
PDF Print E-mail

DECLARATION DE PRESSE: CONFERENCE DE PRESSE DESIGNATION DES MEMBRES DE LA CEI

Groupe des Organisations féminines pour l’égalité Femmes/hommes dans tous les secteurs

DECLARATION DE PRESSE

CONFERENCE DE PRESSE DESIGNATION DES MEMBRES DE LA CEI

Le groupe des organisations féminines œuvrant pour l’égalité hommes/femmes dans tous les secteurs vient d’être informé que sur 15 membres de la CEI nommés, 4 sont des femmes soit 26%.

Nous croyons encore que sur les 2 places qui restent à pourvoir au moins 1 reviendra à une femme.

Nous saluons et félicitons toutes les institutions, les ministères, les partis politiques, la société civile, la magistrature et le barreau qui ont porté leur choix sur des femmes pour les représenter. Nous les rassurons que ces femmes par la qualité de leur travail ne les décevront pas surtout celle de la société Civile, Marguerite YOLI-BI une professionnelle chevronnée.

Pour ceux qui n’ont pas choisi de femmes, nous leur disons que choisir une femme n’est pas une faveur, mais plutôt un droit que la Constitution ivoirienne et les instruments juridiques internationaux, régionaux, auxquels la Côte d’Ivoire est partie, leur garantissent. Nous prenons acte de leur choix et en tiendrons compte dans un avenir proche.........

Cliquez ici pour le communiqué de presse

 
 

Page 7 of 7

<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 Next > End >>